Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 09:22

Laïcité, confusion ou habile manipulation politique …

Résultat d’une longue histoire, à présent conflictuelle avec le Maire de Saint-Cyprien, elle représente pourtant un point d’équilibre atteint au début du XX° siècle, avec la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat. Ses trois principes-clefs, la liberté de conscience, la liberté des cultes, la neutralité de l’état, appartiennent au socle commun républicain. La laïcité n’est pas seulement équivalente à la notion de tolérance, assurant une coexistence de toutes les croyances, qu’elles soient religieuses ou non, elle est avant tout une défense de la liberté de l’individu. Pour faire la part entre ce qui est instrumentalisation politique de la laïcité - aux effets dangereux - et ce qui doit être fait pour que ces principes soient compris et respectés, il est urgent, d’établir une doctrine claire.

En guise de préambule, je me permets de rappeler les mots d’Aristide Briand s’adressant à la majorité des députés qui allaient voter la loi de 1905 :

« Quel est le but que vous poursuivez ? Voulez-vous une loi de large neutralité susceptible d’assurer la pacification des esprits et de donner à la République en même temps que la liberté de ses mouvements, une force plus grande ! Si oui, faites que cette loi soit franche, loyale et honnête. Faites-là telle que les Eglises ne puissent trouver aucune raison grave de bouder le régime nouveau, qu’elles sentent elles-mêmes la possibilité de vivre à l’abri de ce régime et qu’elles soient pour ainsi dire obligées de l’accepter de bonne grâce, car le pire qui pourrait arriver dans ce pays ce serait de déchaîner les passions religieuses ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez