Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 11:54

Les Institutions Européennes.

L’Europe c’est compliqué, c’est une bureaucratie à  laquelle les citoyens ne comprennent rien. Les eurosceptiques tiennent en permanence ce discours qui permet surtout de dissuader les citoyens de se pencher vraiment sur les enjeux européens. Car, ils pourraient se rendre compte que ceux qui critiquent l’Europe sont très souvent ceux qui la dirigent.

Le fonctionnement des institutions n’est pas si compliqué à comprendre pour peu qu’on se donne la peine de prendre le temps de regarder qui fait quoi. Il ne faut bien sûr pas comparer les institutions de l’Union Européenne avec celles de Ve République.

Le conseil européen est composé des chefs d’état ou de gouvernement. Il est l’organe stratégique qui décide des grandes orientations politique de l’Union.

Ensuite, trois instances se partagent le pouvoir. Le conseil de l’Union européenne est composé de ministres en exercice. La commission européenne est l’organe exécutif. Elle est composée de commissaires désignés par les Etats. Elle est responsable de la proposition et de la mise en application des lois européennes, du respect des traités et de la gestion quotidienne de l’Union européenne.

Le parlement européen est le seul organe élu directement par les citoyens européens. Il est composé de 751 députés. Il dispose du pouvoir législatif pour adopter les textes règlementaires et les traités internationaux. Il joue également un rôle de contrôle de la commission européenne et dispose aussi d’un pouvoir de nomination pour le président de la commission. Il dispose également d’un pouvoir de sanction en pouvant, par exemple, voter une motion de censure.

Les parlementaires européens peuvent poser des questions écrites et orales à la commission ou mettre en place des commissions d’enquêtes.

Dimanche 25 mai, les électeurs français éliront 74 députés européens.

Le 25 mai, un seul jour, un seul tour !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez