Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:25

 

 

 

 

 

 

  Le budget communal …

... beaucoup de questions et peu de réponses !!


 


La loi impose à toutes les communes d’être dotées d’un budget primitif ; c’est un budget prévisionnel.


Y figurent toutes les dépenses et toutes les recettes de l’exercice comptable, soit sur une année civile.

Les recettes doivent être égales aux dépenses projetées : on parle d’un « budget équilibré ».

Les dépenses doivent correspondre à des besoins réels et réalistes, on parle de budget sincère.


Ce budget, une fois voté, peut être modifié tout au long de l’année par des décisions modificatives appelées DM.


L’exercice comptable est clos au 31 décembre, il est alors nécessaire d’établir « le compte administratif », document comptable qui doit impérativement être adopté avant le 31 mai de l’année suivante.


Si le vote du compte administratif intervient après le vote du budget primitif, il devient particulièrement difficile aux élus, de se remettre en mémoire les données de l’exercice précédent, notamment pour les gros travaux qui s’échelonnent sur plusieurs exercices comptables, et pour lesquels des enveloppes complémentaires ont pu être ajoutées au fil des ans. Il est aussi impossible, d’une façon plus générale,  de porter un obligatoire regard critique sur l’utilisation des deniers publics au cours de l’année écoulée.


Beaucoup de maires, sur les conseils des trésoriers, ont compris l’opportunité de présenter à leurs conseils municipaux les comptes administratifs dans les délais nécessaires à la vérification des comptes et souvent dès le mois de février.


Dans ces communes, les élus disposent d’un pointage précis des comptes arrêtés au 31 décembre et c’est en toute transparence qu’ils peuvent discuter des programmes en cours, des « rallonges » à inscrire et des aides attendues (subventions et participations encaissées ou confirmées,  … ).
Les résultats du compte administratif sont d’office repris dans le budget primitif.


D’autres maires, au contraire, s’acharnent à ne pas présenter le compte administratif avant le budget primitif, c’est le cas, à Saint Cyprien !!!


Quelles sont donc les motivations de ces responsables ? Difficile de le savoir …


Manque de temps ? Certes pas … les agents territoriaux préfèreraient sûrement clore les comptes dans la logique comptable, un exercice en suit un autre …de plus, il n’y aurait plus obligation de faire un budget supplémentaire … 


Conservatisme ? L’habitude … Il ne faut pas bousculer les habitudes …
Volonté de ne pas rendre transparente la comptabilité de la collectivité pour les non-initiés (majoritaires dans les conseils) ?


Aucune réponse n’a été donnée à ce sujet, lors du conseil municipal du lundi 20 février !


Toutes les suppositions sont donc permises.


 Il n’y a d’ailleurs jamais eu de véritables débats d’orientations budgétaires.

Il n’y a toujours pas plus de véritable programme politique pour notre ville, pas plus que de projet pour un autre Saint-Cyprien, le  Saint-Cyprien des générations futures où gaspillage, destruction, dilapidation de notre patrimoine et urbanisation à outrance seraient oubliés au profit du mieux vivre.


Une multiplication de gros saupoudrages, une satisfaction des  amis et des proches…


Et pourtant Saint-Cyprien et les Cyprianencs méritent mieux !


Et pourtant Saint-Cyprien disposait d’atout fabuleux pour autant qu’on s’intéresse à elle.


Et pourtant, quand le temps est mauvais, on sort la petite voile, on met les hommes et le navire en sécurité, on assure l’existant. On retrousse les manches et on optimise les capacités et compétences.

 

Mais pas à Saint-Cyprien !


A Saint-Cyprien, on s’enfonce volontairement dans les abymes de l’irrécupérable.


On ne respecte pas l’argent public, l’argent des contribuables, l’argent de ceux qui travaillent dur pour se nourrir et se loger.


Entre autres :

+242 000 € de charges à caractère général (+6%/BP 2011)

+438 000€ de charges de personnel et frais assimilés (+4,75 %/BP 2011) 

 

  • 200 000 € de travaux pour Grand Stade
  • 280 000 € pour une aire de loisir
  • 150 000 € pour l’aménagement d’un stade aux Capellans
  • 150 000 € pour l’aménagement de jardins familiaux

 

Voilà ce que la majorité du conseil municipal, l’équipe donc à Thierry Del Poso a voté et délibérément choisi, en approuvant ce budget 2012, une augmentation de vos impôts pour des dépenses de fonctionnement, en progression anormale et des choix d’investissement mal étudiés ou déplacés.


Une triple peine pour les ménages déjà victimes d’une crise économique qui les dépasse, qui seront donc une nouvelle fois surtaxés en 2012 par la commune de Saint-Cyprien et par son EPCI Sud-Roussillon.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez