Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 14:51

 

 

Lettre aux Cyprianencs.

 

Chères et Chers Cyprianencs,


Chacun de vous, chacune de vous, ici, à Saint-Cyprien, a ses racines, son histoire,  son parcours, ses préférences, sa singularité. Mais nous appartenons à la même Nation, avec sa culture et ses valeurs, nous vivons dans la même Commune, nous partageons donc beaucoup et  sommes liés par un avenir commun.

Force est de constater que trois ans après l'élection d'un nouveau maire, la  ville doute d’elle-même, se défie des politiques, parce qu’elle ne saisit plus le sens de son avenir. Elle n’est plus au clair sur son vivre ensemble. La tâche est donc considérable, lourde. Dans les campagnes municipales de 2008 et de 2009, nous avons insisté sur le redressement dans l’équité, dans la justice. Car, si le redressement est indispensable, et s’il appelle des efforts, ceux-ci ne peuvent être acceptés que s’ils sont, à l’opposé des dernières années, expliqués et justement partagés. Mais c'est  précisément dans les difficultés les plus graves que les éléments du renouveau apparaissent. Le statu quo est désormais impossible.

Le pouvoir, nous l’avons observé, ne réside pas dans les apparences. Saint-Cyprien se lasse des proclamations sans lendemain, des annonces sans suite, des indignations sans effet. Le pouvoir s’use à force de ne pas servir la ville.

 Les mots, quels qu’ils soient, ne suffisent pas toujours à convaincre ! Nous le vivons au quotidien, nous ne sommes pas arrivés à persuader le Maire et son équipe du bien fondé de nos interrogations, de nos réflexions, de nos propositions sur des affaires lourdes de sens et d’avenir pour la ville telle que la vente du Camping Al Fourty ou la véritable association de la population au futur plan local d’urbanisme (PLU) par exemple. Le rôle d’un politique consiste à préserver un héritage, un patrimoine, à honorer le legs essentiel de ceux qui ont construit avant nous, nous livrant des enseignements sans lesquels préparer la suite devient illusoire. Connaître et comprendre son patrimoine, c’est conquérir la profondeur nécessaire au discernement de l’avenir. Nous avons été obligés pour protéger le patrimoine de Saint-Cyprien d’introduire un recours que nous avons signé conjointement avec les élus du groupe Pugnace.

 

L’enjeu de notre rôle d’élu de l’opposition ; c’est Saint-Cyprien.

C’est Cyprien, toujours !


L’enjeu de notre rôle d’élu de l’opposition, n’allez pas le chercher dans un affrontement partisan, il va bien au-delà de nous… Il dépasse les partis.


La démocratie suppose la confrontation, elle va de pair avec la contradiction.  Le débat politique exige l’existence d’une majorité et d’une opposition, structurées autour de conceptions, de visions, parfois de valeurs alternatives.  Nous remplissons avec force, en y mettant toute notre énergie, en y donnant le meilleur de nous-mêmes, en bonne intelligence,  notre rôle d’élu d’opposition.

Soudés et mobilisés, nous observons scrupuleusement, ce qui ne veut pas dire sans réflexion ou sans souplesse.

Loin de toute médiatisation mais présents sur le terrain, nous analysons avec vigilance les dossiers susceptibles d'hypothéquer de manière irréversible l'avenir de la ville et de ses habitants : projets relatifs à l'urbanisme et à l'aménagement du territoire, sauvegarde du littoral, valorisation du patrimoine, engagements financiers à moyen et long terme.


Etre élu de l’opposition, c’est se dévouer à l’intérêt général, dont toute décision doit procéder.

Etre élu de l’opposition, c’est donner le meilleur de soi-même, sans jamais attendre en retour ni récompense ni même reconnaissance.

Etre élu de l’opposition, c’est être ambitieux pour sa ville et humble pour soi-même

Etre élu de l’opposition, c’est se donner pleinement, entièrement pour la cause que l’on a choisie, la seule qui vaille : servir Saint-Cyprien.


Nous ne nous laissons pas entraîner par les outrances, les polémiques, les surenchères. La brutalité heurte, l’agitation fatigue et l’isolement enferme. Nous voyons  bien,  d’ailleurs,  l’intérêt  de  ceux  qui  les organisent  ou  qui  les  multiplient. La légitimité requiert le respect.

 

Nous ne nous laisserons  pas  non  plus  détourner  de  la  voie que  nous avons fixée  et tracée,  de  l’objectif  que  nous nous sommes donné  : celui  de  la victoire de Saint-Cyprien.

 

Avec des convictions et des idéaux pour donner un cap, avec une exigence de vérité, un jugement attentif, une ouverture à la contradiction pour prendre les meilleures décisions et la ténacité pour surmonter les obstacles nous croyons que le meilleur est possible, qu’une ville réunie autour d’un projet commun construit sa propre histoire.

 

« Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie ; il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux. » Montesquieu.

 

C’est bien dans cet esprit, en pensant aux combats qu'il nous reste à mener, avec lucidité et dans un souci de vérité que nous vous donnons rendez-vous sur le blog de notre groupe municipal et à notre prochaine lettre aux Cyprianencs.

 

Très chaleureusement.

 

 

Groupe Municipal SADOURNY

 

 

Adresse du blog : http://marie-pierre-sadourny-gomez.over-blog.com/

Adresse mail : marie-pierre-sadourny-gomez@orange.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez