Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 13:43
Conseil d'Administration - Renée SOUM - Joan BECAT - Marie-Pierre SADOURNY - Jean René CASALS - Hélène LEGRAIS - Henri GOT - Guy DELONCA - Madeleine GARCIA - VIDAL - Francine SALEIX
Conseil d'Administration - Renée SOUM - Joan BECAT - Marie-Pierre SADOURNY - Jean René CASALS - Hélène LEGRAIS - Henri GOT - Guy DELONCA - Madeleine GARCIA - VIDAL - Francine SALEIX

Conseil d'Administration - Renée SOUM - Joan BECAT - Marie-Pierre SADOURNY - Jean René CASALS - Hélène LEGRAIS - Henri GOT - Guy DELONCA - Madeleine GARCIA - VIDAL - Francine SALEIX

Infatigable, le Recours Citoyen travaille …

Alors que les distractions estivales battaient leur plein le Recours Citoyen inlassablement a poursuivi son travail méthodique, sérieux de constitution de l’argumentaire pour l’avocat au Conseil d’Etat, et de mobilisation participative de la population.

Retour sur les actions engagées.

Les temps forts qui ont suivis l’Assemblée Générale du vendredi 1er juillet:

- Samedi 2 juillet 2016 : Conférence de presse pour rendre compte de notre réunion.

- Dimanche 3 juillet 2016 : Création de la page Facebook : Recours citoyen pour Occitanie-Pays-Catalan et de l’adresse mail :

recourscitoyen. occpayscatalan@gmail.com

- Vendredi 8 juillet 2016 : Rencontre avec le Premier Ministre à Carcassonne et une note complémentaire à notre précédent courrier lui a été remise.

- Samedi 9 juillet 2016 : Un courrier aux Maires du département pour solliciter leur soutien a été envoyé.

- Lundi 11 juillet 2016 : Rencontre avec Carole DELGA.

- Mardi 12 juillet 2016 : Rencontre avec l'avocat au Conseil d'Etat Maître Denis GARREAU à Paris.

- Mardi 12 juillet 2016 : Rencontre avec Hermeline MALHERBE au Sénat.

- Mercredi 13 juillet 2016 : Sur les conseils de l'avocat, nous lançons le l’adhésion populaire de soutien au Recours sous la forme "Une fiche, un nom".

- Mercredi 20 juillet 2016 : Une note au Ministre de l'Intérieur Bernard CAZENEUVE lui a été remise en complément de la lettre que nous lui avions déjà envoyée.

- Mercredi 20 juillet 2016 : Le compte de l'Association Loi 1901 est ouvert au Crédit Agricole.

- Lundi 25 juillet 2016 : Le Conseil Départemental vote à l'unanimité le soutien au Recours Citoyen pour Occitanie - Pays Catalan.

- Mardi 26 juillet 2016 : Le Recours Citoyen s'acquitte d'une provision d'honoraires de 4.800 € auprès de Maître GARREAU.

Le Recours Citoyen informe sur ses nouvelles interventions.

- Vendredi 29 juillet 2016 : Réunion du Conseil d’Administration de l'Association Citoyenne pour Occitanie - Pays Catalan.

-Jeudi 4 août 2016 : Courrier au Préfet de Région pour le respect du nom en vigueur de la Région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées dans la communication du Conseil Régional et de la presse a été envoyé. En effet le décret gouvernemental pour Occitanie n'ayant pas été publié toute utilisation de ce terme est prématuré!

-Mardi 16 août 2016 : Le Recours Citoyen en appelle au Président de la République en écrivant à François Hollande.

-Jeudi 18 août 2016 : Dans le cadre de la 48ème Université Catalane d'Eté, à Prades, au lycée Renouvier, salle de conférences s'est tenu un grand débat sur "Le nom de la Région: le Recours citoyen pour Occitanie-Pays Catalan", avec Joan Becat et Ramon Gual, auquel assistaient la Conseillère régionale Eliane JARYCKI et le Conseiller Départemental en charge de la catalanité Nicolas GARCIA.

-Vendredi 19 août 2016 : Le journal LA VANGUARDIA publie en Catalogne Sud sur la révolte des Catalans du nord suite à la suppression de "Pays Catalan" dans le nom de la Région.

Les adhésions de soutien au Recours Citoyen sont disponibles dans de nombreux commerces, conseil départemental, mairies, office de tourisme …

Un important travail au quotidien permet de saisir au jour le jour les signatures de soutien … leur nombre est considérable !

A ce jour, 2/3 des communes nous soutiennent, les adhésions au Recours Citoyen arrivent régulièrement Nahuja, Montner, Montférer, d'autres sont prévues à la rentrée.

Tous ces éléments sont plus qu'encourageants et renforcent plus que jamais notre détermination à obtenir justice pour le Pays Catalan.

Si, par la promulgation d'un décret, le gouvernement devait entériner le nom de notre nouvelle région tel que proposé, c'est-à-dire "Occitanie", devant cette rupture manifeste de l'égalité républicaine qui créerait, de fait, deux catégories distinctes de citoyens, les visibles aux racines occitanes : ceux dont I'identité régionale est reconnue et les invisibles aux racines catalanes : ceux à qui la république signifierait leur insignifiance, nous serions amenés à déposer le recours devant le Conseil d'Etat.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 00:49
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier
L’élargissement de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole, premier grand chantier du Plan de relance autoroutier

C’est en présence du président de la République, François Hollande, que s’est déroulée la cérémonie de lancement du chantier d’élargissement de l’autoroute A9 entre Le Boulou, dans les Pyrénées-Orientales, et la frontière espagnole, le jeudi 27 juillet.


L’élargissement à 2x3 voies de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole (Le Perthus) est un chantier d’un montant de 180 millions d’euros, financé et réalisé par VINCI Autoroutes.

Il apportera une amélioration durable de la fluidité du trafic et de la sécurité des usagers, sur cet axe international emprunté chaque jour par 40 000 véhicules en moyenne (dont 25% de poids lourds), avec des pointes pouvant aller jusqu’à 125 000 véhicules/jour lors des week-ends de grands chassés croisés.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 00:14
Fête de la Saint Jacques à Latour Bas Elne...
Fête de la Saint Jacques à Latour Bas Elne...
Fête de la Saint Jacques à Latour Bas Elne...
Fête de la Saint Jacques à Latour Bas Elne...

Fête de la Saint Jacques à Latour Bas Elne...

Aux côtés de Nicolas Garcia, mon binôme, j’ai participé à la traditionnelle Fête de la Pomme de Terre Primeur BEA du Roussillon et de l’Agneau Catalan.

Invités par Pierre Rogé et son conseil municipal, nous avons passé un très agréable moment.

Devant la Mairie - Place de la Fontaine l’incontournable apéritif musical avec la banda « les Canaillous » de Millas.

Plus de 700 plateaux repas ont été servis par des bénévoles, dans une ambiance amicale et chaleureuse.

L’animation du repas et de l’après-midi aux rythmes, musicaux de l'orchestre « Couleur Café ».

Sans oublier un petit hommage à Charles Aznavour réalisé par l’artiste local « Abdel M’Zouri ».

Une pensée à Julien llugany qui s’occupe avec son équipe de l’organisation de cette fête.

On sait combien la joie est contagieuse et est ressentie plus vive en foule qu'isolément.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 22:42
Commémoration de la Rafle du Vel d'hiv et hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les nations !
Commémoration de la Rafle du Vel d'hiv et hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les nations !
Commémoration de la Rafle du Vel d'hiv et hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les nations !
Commémoration de la Rafle du Vel d'hiv et hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les nations !
Commémoration de la Rafle du Vel d'hiv et hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les nations !
Commémoration de la Rafle du Vel d'hiv et hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les nations !
Commémoration de la Rafle du Vel d'hiv et hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les nations !

Aux côtés de Ségolène Neuville et de Jacques Cresta, je représentais la Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe à la Commémoration de la Rafle du Vel d'Hiv et à l'hommage aux Justes de France et aux Justes parmi les Nations.

La rafle du Vélodrome d’Hiver est la plus grande campagne d’arrestations de juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les 16 et 17 juillet 1942, 13 152 juifs étrangers réfugiés en France sont arrêtés par la police française. 8 000 d’entre eux sont conduits au Vélodrome d’hiver où ils seront retenus dans des conditions inhumaines pendant quatre jours. 1 129 hommes, 2 916 femmes et 4 115 enfants sont entassés dans ce stade cycliste du XVe arrondissement de Paris, avant d’être conduits à Drancy et dans les camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers, dans le Loiret, puis déportés vers le camp de concentration d’Auschwitz. Moins d’une centaine de juifs arrêtés lors de cette rafle ont survécu.

4 500 policiers français ont participé à la rafle du Vel d’Hiv.

Cet épisode, aussi sombre soit-il, de l’histoire de France ne doit pas faire oublier le rôle des nombreux Français qui au péril de leur vie ont aidé des familles juives à échapper à la mort pendant la Seconde Guerre mondiale.

A ce jour, le titre de « Juste parmi les Nations » a été décerné à 24 335 personnes à travers le monde, dont 3 643 en France.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 13:08
Session publique du conseil Départemental le 25 juillet 2016
Session publique du conseil Départemental le 25 juillet 2016

Session publique du conseil Départemental le 25 juillet 2016

Mon intervention en session le 25 juillet 2016 sur le nom de la Région

Le Conseil Régional décide le 24 juin dernier "de proposer au Gouvernement que la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées soit nommée définitivement Région Occitanie et d'émettre un avis en ce sens". Contrairement à ce que certains voudraient laisser croire, le seul nom de la région est bien "Occitanie". D'ailleurs, la seconde phrase le répète, au cas où nous n'aurions pas compris. Elle commence ainsi: "Ce nom, qui incarnera désormais notre région...". Il n'y a donc pas d'ambigüité. Cette proposition élimine toute référence au Pays Catalan et nous fait disparaître: elle est discriminatoire et constitue une rupture de la continuité républicaine par rapport au nom antérieur (Languedoc-Roussillon) et à la reconnaissance par l'État des deux cultures régionales, la catalane et l'occitane, qui ont toujours été traitées à parité.

En effet, la nouvelle région possède deux aires linguistiques et culturelle différentes, l'aire catalane et l'aire occitane, dont la limite n'a pas changé depuis le Moyen-Âge.

La langue catalane a depuis 1907 une académie de la langue, ce que n'a pas encore l'occitan. Cette académie, l'Institut d'Estudis Catalans, est reconnue par l'Union Académique Internationale, dont elle fait partie depuis 1923. il est établi par l'ensemble des linguistes internationaux que le catalan et l'occitan sont des langues différentes. La nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a donc deux langues et cultures sur son territoire. Le nom identitaire Occitanie prend en compte qu'une seule de ces deux langues et cultures. La seconde, la catalane, est effacée.

L'histoire nous dit également qu'il y a deux identités, deux personnalités historiques.

La nouvelle région est constituée par deux territoires qui ont eu des histoires différentes depuis le Moyen-Âge et qui, depuis mille ans, n'ont jamais été dans une même structure administrative, jusqu'à la création récente des régions. Le pays Catalan en France correspond au territoire de la Catalogne annexé par Louis XIV au Traité des Pyrénées. Il n'a pas été annexé au Languedoc. Les deux Comtés du Roussillon et de Cerdagne (celui-ci en partie) sont devenus l'Intendance du Roussillon, une intendance d'imposition, c'est-à-dire où le Roi mettait les impôts qui lui plaisaient. C'était le régime des territoires nouvellement conquis. Il dura jusqu'à la Révolution Française qui créa les départements. Le reste de la nouvelle région était constitué par la province du Languedoc, par le Comté de Foix et par une partie des provinces de Guyenne et de Gascogne, toutes terres occitanes.

La première fois dans l'histoire qu'un même ensemble administratif englobait le Pays Catalan et des terres occitanes fut la création des Régions de Programme, qui sont devenues ensuite les Régions.

Je tiens à souligner que c'est l'Etat qui les a nommées: il a choisi pour la nôtre Languedoc-Roussillon, utilisant deux noms historiques d'anciennes provinces. L'État a toujours reconnu les deux territoires et a traité de manière équivalente les deux cultures. En ce sens le choix d'Occitanie, sans Pays Catalan, est une rupture de la continuité républicaine. Plus grave, il s'agit d'une rupture d’égalité, contredisant l’article premier du texte fondateur de notre République "proclamée indivisible" et on crée des catégories de citoyens, les Catalans et les Occitans traités différemment au sein de notre région.

Occitanie n'est pas un nom historique, mais un nom identitaire.

On peut trouver quelques mentions anciennes du mot Occitanie, mais aucune région historique n'a jamais porté ce nom, jusqu'à nos jours. Les grandes régions historiques étaient la Provence, le Languedoc, l'Auvergne, le Limousin, l'Aquitaine ou Guyenne, la Gascogne et le Béarn. Le nom Occitanie pour désigner l'ensemble de l'aire occitane est un nom contemporain dont la diffusion est récente et doit beaucoup à Robert Lafont et au mouvement occitaniste. C'est ce que dit Jean Sibille, un universitaire spécialiste de l'occitan de l'Université de Paris 8, qui écrit dans Les langues de France (rapport édité par le Ministère de la Culture, 2003, p.178): "Les termes occitan, langue occitane, Occitanie, restent d'un emploi rare jusqu'au début du XXe siècle: ils ont été popularisés par le mouvement occitaniste".

Le nom Occitanie étant un nom qui fait exclusivement référence à la culture et à la langue occitanes, il est discriminatoire de ne pas l'accompagner de Pays Catalan qui fait référence à la culture et à la langue catalanes.

Le choix du nom voté par le Conseil Régional a suscité une énorme émotion, voire de la colère dans notre département. Ce mouvement de mécontentement considérable s'amplifie dans les Pyrénées-Orientales, qu'il s'agisse de la population ou des élus locaux.

Il est insupportable à la plupart des gens d'imaginer chez eux des panneaux "Bienvenue en Occitanie" et autres affichages ou en-têtes. Il s'est traduit par des pétitions, des manifestations et beaucoup d'initiatives individuelles ou collectives. Toutes demandent ou exigent que l'on rajoute Pays Catalan au nom de la nouvelle région.

Parmi ces initiatives, l'une d'elles a pris du poids.

Il s'agit d'un collectif citoyen convoqué par une vingtaine de signataires, à l'initiative de Renée Soum et accompagnée par Joan Becat, Universitaire. Il a aujourd'hui des centaines d'adhérents: il s'est intitulé Recours citoyen pour Occitanie Pays Catalan. Il s'est déclaré en association loi 1901 pour déposer le recours.

Parmi ces personnalités toutes premières adhérentes : Cali - Auteur Compositeur Interprète/ Henri Got - Ancien Président de l'Université/ Gérard Jacquet - Animateur à France Bleu/ Hélène Legrais - Journaliste et Écrivaine / David Marty - International de Rugby /Joséphine Matamoros - Ancienne Conservatrice de Musée / Laurent Vinas-Raymond - Réalisateur Scénariste/ Bruno Ricart – Cardiologue / Michel Santo - Ancien DGA de la Région Languedoc Roussillon - expert auprès de UE, professeur à IAE de Perpignan …

Ce Recours citoyen s'inscrit dans le respect des principes de la République Française et il souhaite la reconnaissance juste et lisible dans le nom de la Région de l'appellation Pays Catalan à côté de l'appellation Occitanie. Pour cela il déposera un recours auprès du Conseil d'État dès que le décret sera signé, au plus tard le 1er octobre.

En attendant le Conseil d'État est informé de tous ces éléments et du malaise qui s'est installé chez nous. Dans ce cadre, le soutien du Conseil Départemental, des intercommunalités et des communes à cette initiative citoyenne est essentiel. C'est l'objet de la motion présentée aujourd'hui.

Une délégation du recours citoyen a été reçue par le Premier Ministre Manuel Valls le 8 juillet à Palaja, aux environs de Carcassonne, pendant 20mn, par la présidente de la Région LRMP Carole Delga, pendant 1h30 le 11 juillet à Argelès-sur-Mer, et par la présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe le 12 juillet, dans le but d'informer de sa démarche, de ses arguments, du malaise dans la région et du recours déposé devant le Conseil d'État.

Quelle est la proposition du Recours citoyen pour Occitanie Pays Catalan et de notre motion? Elle ne va ni contre Occitanie, ni contre Pyrénées-Méditerranée. Il souhaite conserver les deux. Il s'agit donc, sans modifier le sous-titre Pyrénées-Méditerranée, de donner sa place au Pays Catalan à côté d’Occitanie, rien que sa place, mais donner toute sa place en reconnaissant d’une manière juste et lisible, son histoire, sa culture et sa langue, C'est une nécessité impérieuse.

À travers la motion que nous vous demandons de voter, nous proposons que la région soit nommée Occitanie-Pays Catalan. Pour la communication, en particulier en faveur de l'économie, du tourisme et de l'agriculture nous proposons aussi qu'il soit fait une référence permanente à Pyrénées-Méditerranée.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 11:18
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort
Comme tous les ans, hommages à Jean Jaurès à Perpignan et à Millas - 102 ans après sa mort

Il est 21h40 ce 31 juillet 1914. Jean Jaurès est attablé, dos à la rue. Il achève de dîner en compagnie de quelques-uns de ses collaborateurs de L’Humanité, journal qu’il a fondé dix ans plus tôt et dont le siège se trouve à quelques pas de là. La discussion est engagée sur l’imminence de la guerre. Soudain, un poing armé surgit de la fenêtre entrebâillée. Deux coups de feu éclatent. Puis un cri de femme : « Jaurès est tué, Jaurès est tué ! » La première balle l’a atteint à la tête. Son assassin, Raoul Villain, est appréhendé presque aussitôt alors qu’il tente de s’enfuir en courant.

Figure majeure du socialisme français, combattant acharné pour la justice, Jean Jaurès a milité durant les dernières années de sa vie en faveur de la paix.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 23:01
Ignoble crime terroriste qui a été commis dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie.

Ignoble crime terroriste qui a été commis dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie.

Nous ne pouvons qu’exprimer toute notre solidarité et notre compassion aux victimes, à leurs proches ainsi qu’à l’ensemble des catholiques de France.

C’est une guerre qui nous est déclarée, que nous devons mener, mais nous devons la mener avec une totale détermination, par tous les moyens de droit, pour défendre notre pays.

Restons unis, faisons bloc, traquons sans relâche, dans le respect de l’état de droit, tous ceux qui veulent attenter à notre démocratie.

Dignité, retenue, cohésion devant cet adversaire qui ne cherche qu’à nous diviser, et détruire ce que nous sommes.

Chapeau bas aux forces de l’ordre et aux soignants qui sont intervenus.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 09:12
Notre fête nationale a été gravement endeuillée par un attentat

Notre fête nationale a été gravement endeuillée par un attentat qui nous laisse tous meurtris et inquiets.

Après des polémiques inutiles et quelquefois indécentes, le temps est venu pour nous de retrouver tout le sens de notre communauté nationale et de réfléchir à ce que nous pouvons nous mêmes y apporter.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 14:00
Au Conseil Départemental ...

Au Conseil Départemental ...

Dignité des rassemblements et des hommages organisés dans les communes du département, devant la Préfecture et au Conseil Départemental, lundi 18 juillet.

Ce temps du recueillement était nécessaire, il a donné un sens collectif à la fraternité et à la compassion.

Attristée tout de même par le manque de respect du deuil de quelques individus, où personnalités publiques qui ont eu le « mauvais goût » de croire que l’attentat de Nice pouvait être une tribune politique !

Pourquoi de telles prises de parole ?

La question est posée à ceux qui n’arrivent pas à faire la différence entre le temps de la campagne politique et le temps du recueillement.

Aucune dérogation n’est possible quand la France est touchée, le respect et l’unité naturellement s’imposent.

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 23:23
Nicole Mas et Hermeline Malherbe

Nicole Mas et Hermeline Malherbe

Entourée de son mari Jean-Louis, d'une de ses filles, de ses petits-enfants, de ses parents, de sa sœur, Nicole dans un discours empreint de malice, d’humour et d’émotion a fait ses adieux à ses collègues et agents, pour certains de plus de 30 ans.

Bien sûr, ce moment de départ n'est pas un adieu, seulement un au revoir, mais les départs, nous le savons, sont toujours des brefs moments qui éprouvent ceux qui les vivent, celui qui part et ceux qui restent.

Nous sommes particulièrement émus de te voir quitter le Conseil Départemental vers une autre destination. Même si elle est bien fléchée, et pas si lointaine, toujours est-il que nous ne pourrons plus profiter de ton sourire, de ta bonne humeur et aussi de ton savoir-faire professionnel, chaque jour de la semaine.

Cependant, nous nous réjouissons de te voir heureuse, de savoir que tu vas pouvoir apprécier une vraie et belle qualité de vie, déjà bien organisée à ce que je crois, bien entourée par ta famille. Alors, ce n'est pas un départ pour toi, chère Nicole mais bien une arrivée vers une autre vie, de tout repos ou de plus grand repos, que nous te souhaitons la plus heureuse possible.

La route qui s'ouvre à toi à partir d'aujourd'hui, il faut la prendre lentement, sans appuyer sur l'accélérateur. La prendre en regardant les bas-côtés, qu'on longe souvent sans jamais avoir vraiment le temps de contempler !

Nous penserons à ton bonheur que nous souhaitons le plus délicieux et le plus... reposant possible !

Published by Marie-Pierre Sadourny-Gomez